Que savoir du sexting ?


/

Nous sommes à l’ère des technologies de l’information et tous les domaines de la vie sont envahis
par les outils technologiques. L’univers de la sexualité a lui aussi été touché par cette avancée
technologique. C’est l’exemple du sexting. Que savoir de cette pratique ? Lisez cet article pour plus de découvertes.

Naissance et prolifération du sexting

Apparue en 2005 en Australie dans un article du journal The Daily Telegraph, le terme sexting
désigne l’acte d’envoyer des messages, des contenus audio ou des vidéos à caractères sexuels via
SMS ou internet. Il est aussi appelé texto pornographie ou sextage.

De nos jours, c’est un phénomène très répandu principalement chez les jeunes qui sont de plus en
plus exposés aux contenus pornographiques. Les messages encore appelés sexto sont envoyés
dans le but de faire monter la libido du destinataire et du destinateur. La pandémie du covid 19 n’a
rien arrangé. Ne pouvant plus se voir, les adolescents en particulier, mais aussi les personnes
matures se sont rués sur le sexting pour combler un certain manque d’interaction physique.

Le sexting est-il sans danger ?

Comme toute médaille, le sexting a également ses revers. Envoyer des sextos peut s’avérer être
facile, rapide et peut-être sensuel, mais avant de s’y risquer, il faut en connaître les conséquences.
Le sexting peut présenter des inconvénients, encore plus chez les adolescents qui ne jaugent
parfois pas la portée de leurs actes. Cette pratique conduit aux rapports sexuels précoces et dans
certains cas non protégés.

Ces partages de contenus intimes après rupture ou dispute peuvent devenir dans certains cas, une
source de chantage, d’humiliation ou de harcèlement d’un des partenaires, car dès que le
sexto est reçu, il peut en faire tout ce qu’il veut. Le sexting banalise l’acte sexuel, mais ses adeptes sont plus exposés à avoir plusieurs partenaires. Il peut être une source d’anxiété ou même de manque de confiance en soi. Tant de risques ignorés par les jeunes.